Après nous être interrogés sur ce qu’étaient les valeurs de la République, puis sur la laïcité, nous abordons le troisième volet de notre série hommage à Samuel Paty. Nous avons décidé de questionner les phénomènes de haine en ligne. Ils ont participé au drame de Conflans-Sainte-Honorine, et nous avons voulu comprendre les logiques à l’œuvre dans une telle propagation de la haine. Olivier Ertzscheid nous a fait le plaisir de répondre à nos questions.

Il est enseignant chercheur en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Nantes. Il est l’auteur du blog Affordance.info, où il traite notamment des questions liées au numérique. Il y a écrit plusieurs articles concernant les phénomènes de haine en ligne, par exemple ici, ici ou . Bonne écoute 🎧 !


💥 Haine en ligne : une notion facile à définir ?

Comment distinguer un véritable discours de haine d’une mauvaise blague ou d’un simple dérapage. Ce n’est déjà pas facile pour les humains, mais est-ce possible pour des programmes ? Existe-t-il un modèle mathématique de la haine ?


👁‍🗨 Qui décide si un contenu doit être publié ou retiré ?

S’il est très compliqué d’identifier un véritable discours de haine, alors comment prend-on la décision de publier, ou pas, tel ou tel contenu sur les plateformes ?


🌐 Le web & les plateformes.

Le web se résume-t-il à Facebook, Instagram ou Twitter ? Peut-on réduire la Toile aux grandes plateformes sociales que nous fréquentons tous les jours ? Et s’il y a une différence entre les deux, en quoi cela nous affecte-t-il ?


⚡ L’utopie d’internet n’est-elle pas devenue un cauchemar ?

Au départ, internet était un outil qui devait permettre de donner accès à la connaissance. Son but était plus informatif qu’expressif. Mais pour reprendre une de vos formules, comment est-on passé de la sagesse à la folie des foules ?


👨‍💻
Le code (informatique) & la loi (civile)

En 1996, John Perry Barlow affirmait qu’il n’y avait pas de lois sur internet. En 2000, Lawrence Lessig écrivait dans son article “Code is Law”, que ce qui fait en fait la loi sur internet, c’est le code informatique. Mais n’y aurait-il pas une défaillance dans ledit “code” pour permettre à la haine en ligne de perdurer ainsi ?


🎭 L’anonymat sur Internet est-il un problème ?

Pouvoir dissimuler son identité derrière un pseudo, pouvoir proférer un discours de haine sans révéler son nom : tout cela n’entretient-il pas les phénomènes de haine en ligne ?


👩‍⚖️ Les dernières lois contre la haine en ligne apportent-elles des solutions satisfaisantes ?

Dernièrement, la loi AVIA a été votée. Elle fait suite à plusieurs textes législatifs qui tentent de juguler les phénomènes de haine en ligne. Alors ? Bonne ou mauvaise loi ?


🧭 Mais alors… on fait quoi ?

En définitive, que pourrait-on changer pour que les choses progressent en matière de haine en ligne ? Comment éviter, à l’avenir, de connaître des situations comme celles de Samuel Paty ?

Répondre à Jean Yves Boutou Annuler la réponse.

5 comments on “La haine en ligne : entretien avec Olivier Ertzscheid

  1. Avatar Jean Yves Boutou Mar 29, 2021

    interview très interessante
    continuez !!!