Gilet jaunes, remise en cause de l’ordre, voire attaque par le peuple de ses représentants… l’actualité fait directement écho au thème de la crise d’autorité qui touche nos société. Lucas a décidé de s’attaquer à la question et il proposera, tout au long de l’année, des chroniques pour éclairer cette situation. Premier épisode de ce dossier : que dit la philosophie de la notion d’autorité ? Et qui de mieux que monsieur Thierry Dubus, enseignant de philosophie au lycée Schuman jusqu’à l’année dernière, pour nous l’expliquer.

  1. Qu’est-ce que l’autorité ? Une première définition… 


  2. Les ressorts de l’autorité : peur, respect et charisme (ou comment philosopher à base de Walking Dead). 



  3. Comment concilier une demande paradoxale d’égalité et une demande d’autorité de la part des citoyen ? 


  4. La démocratie rend-elle possible un excès de liberté ? Et si les peuples se tournent vers les extrêmes, est-ce pour limiter leur propre liberté ? 


  5. Quels sont les dangers d’un excès d’autorité ?  


  6. Ce que l’on appelle crise d’autorité n’est-elle pas plus largement une crise de la représentation ? Une crise de confiance ? Le grand débat qui s’ouvre en ce moment peut-il être un remède à cette crise ? 


  7. A force de crises politiques, à force de voir la représentation populaire s’essouffler, les institutions sont-elles en danger


  8. Sommes nous dans une mutation de la notion d’autorité ? Ne faudrait-il pas renouer avec une meilleure compréhension de la tradition et de notre héritage


  9. Quel est le rapport entre autorité et socialisation ?  Comment l’autorité peut-elle être la condition de notre capacité à vivre en paix avec les autres ? 

     

  10. Même si, depuis Mai 68, l’autorité est souvent vue comme une forme de domination, la préservation d’une certaine cohésion sociale nécessite la recherche de nouvelles formes de légitimité.