L’HISTOIRE DE LA PRESSE FRANÇAISE

 


I°      Origines de la presse


Les premières nouvelles étaient manuscrites (début du 14ème siècle). Elles sont devenues une véritable marchandise mais elles ne pouvaient être accessibles au grand public car peu d’exemplaires pouvaient être sortis à cause de la durée de leur écriture. En effet, les nouvelles du 14ème siècle n’étaient que de simple feuillets écrits à la main et distribués dans les rues.

   

Les premiers journaux papier ont été accessibles au public quasiment en même temps que l’invention de l’imprimerie, entre 1438 et 1454. Dès la fin du 15ème siècle, les imprimeurs éditent les premiers journaux sous forme de petit cahier de 4, 8 ou 16 pages. L’un des premiers périodiques français connu (une gazette) a connu sa première impression en 1486.

La première gazette française, et la plus connue, est Gazette de Théophraste Renaudot (1631). Composée au départ de 4 pages, elle fut tirée à 1200 exemplaires à partir de 1638. Elle passa ensuite a 8 pages en 1642, après qu’elle fut complétée des Nouvelles ordinaires (journal créé par Jean EPSTEIN en 1632) en novembre 1632. Elles furent finalement fusionnées pour ne donner qu’un seul journal du nom de Gazette composé de 12 pages en 1683.


II°      Les progrès et la diversification de la presse : XVII° et XVIII° siècles

Au début du XVII° siècle, les premiers périodiques font leur apparition. Le premier périodique français à avoir été imprimé est Gazette, en 1631, par Théophraste RENAUDOT. En 1777, le premier quotidien française est paru sous le nom de Journal de Paris. Le 19 mai 1789, la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen accorde à la presse plusieurs articles dont l’article 11 : « la libre communication des pensées et des opinions est l’un des droits les plus important pour l’homme : tout citoyen a donc le droit de parler, d’écrire et d’imprimer librement sauf à répondre des abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi »


III° La presse du XIX° au XXI° siècle

De 1815 à 1914, la presse est considérée comme dans son « âge d’or ». une augmentation des tirages est due aux progrès techniques, la libération des institutions et à l’augmentation du niveau d’instruction. En effet, les méthodes d’imprimerie sont de plus en plus perfectionnées et productives. En 1835, la première agence de presse au monde est créé en France sous le nom de Havas. De plus, en 1844, la première ligne de télégraphe de France est mise en service pour permettre au peuple de mieux s’informer et communiquer. Le 29 juillet 1881, une loi sur la liberté de la presse est mise en vigueur. Elle permet donc la publication d’articles sur l’actualité, la critique littéraire, la critique du gouvernement et tous autres sujets auparavant censurés.

Durant les deux guerre, le gouvernement remet en place la censure. Durant la Seconde Guerre Mondiale, le gouvernement Daladier interdit la publication communiste. En 1940, la défaite soumet la presse à la censure et à la propagande de l’occupant ainsi que celle du gouvernement de Vichy.



Finalement, à l’issue des guerres, le gouvernement décide d’une restructuration de la presse. En effet, il met en vigueur une interdiction de parution et une redistribution des biens des journaux crées sous l’occupation. En 1984, la loi limitant la concentration et assurant la transparence financière des entreprises est promulguée. C’est de ce point précis que traite la vidéo de mon camarade Mathieu, ci-dessous.

 

Depuis le début des années 2000, la presse est confrontée à des problèmes de plus en plus nombreux. En effet, internet cherche à détrôner la presse écrite avec de nombreux journaux en ligne, réseaux sociaux et sites d’information. Cependant, la presse écrite résiste en se diversifiant. Certains journaux, autrefois papiers, investissent dans une plateforme internet et communiquent leurs information à la fois sous forme papier et sur internet.

 

 Pour un petit panorama de la presse contemporaine italienne, vous pouvez également consulter le travail de ma camarade Asma, ci-dessous :



Définitions:
 

Gazette: écrit périodique, donnant des nouvelles politiques, littéraires, artistiques,etc.

Périodique: qui paraît selon un rythme déterminé (hebdomadaire, mensuel, trimestriel, semestriel, annuel)

Sources :

Comments are closed.

Radio Schuman Metz © 2016