Gilet jaunes, remise en cause de l’ordre, voire attaque par le peuple de ses représentants… l’actualité fait directement écho au thème de la crise d’autorité qui touche nos sociétés.

Lucas a décidé de s’attaquer à la question et il proposera, tout au long de l’année, des chroniques pour éclairer cette situation.

Deuxième épisode de ce dossier : que dit l’Histoire de la notion d’autorité ? Nous avons eu la chance de recevoir l’historien Gérard Noiriel, qui a bien voulu répondre aux questions de Lucas.

  1. Présentation  : Mme Derrier et M. Noiriel présentent leur parcours et l’objet de leur venue au lycée le 21 mars dernier : la tenue d’une conférence gesticulée sur le thème Nos ancêtres les migrants.
      


  2. Au regard de l’Histoire, traverse-t-on une crise d’autorité ?
      


  3. A-t-il déjà existé de telles crises dans l’histoire de notre pays ? Peut-on parler de cycle historique ?
     


  4. Traverse-t-on une réelle crise d’autorité… ou alors ne partageons nous simplement plus les mêmes codes ?
     


  5. Gilets jaunes et Commune de Paris : même combat ?
     


  6. Le mouvement des gilets jaunes : un nouveau défi d’éducation populaire


  7. Les gilets jaunes : un mouvement réellement apolitique ou l’expression  d’une forte déception populaire.
     


  8. Georges Clémenceau et Emmanuel Macron : deux chefs conservateurs dans des habits de réformateurs ? [L’article de G. Noiriel sur son blog]
     


  9. Existe-t-il un jeu médiatique de surenchère dans l’exposition de la violence du mouvement des gilets jaunes ?
     


  10. Notre Vème République n’est-elle pas à bout de souffle, à force d’hyper-présidentialisation et de recherche de héros politiques ? Quelles nouvelles formes de citoyenneté sont souhaitables dans un système largement oligarchique ?
     

     

  11. Le mouvement des gilets jaunes : remise en cause réelle de l’ordre social ou début de la construction d’un nouvel ordre social
     

     

  12. Le mouvement des gilets jaunes passera-t-il à la postérité et restera-t-il dans l’Histoire
     

     

Gilet jaunes, remise en cause de l’ordre, voire attaque par le peuple de ses représentants… l’actualité fait directement écho au thème de la crise d’autorité qui touche nos société. Lucas a décidé de s’attaquer à la question et il proposera, tout au long de l’année, des chroniques pour éclairer cette situation. Premier épisode de ce dossier : que dit la philosophie de la notion d’autorité ? Et qui de mieux que monsieur Thierry Dubus, enseignant de philosophie au lycée Schuman jusqu’à l’année dernière, pour nous l’expliquer.

  1. Qu’est-ce que l’autorité ? Une première définition… 


  2. Les ressorts de l’autorité : peur, respect et charisme (ou comment philosopher à base de Walking Dead). 



  3. Comment concilier une demande paradoxale d’égalité et une demande d’autorité de la part des citoyen ? 


  4. La démocratie rend-elle possible un excès de liberté ? Et si les peuples se tournent vers les extrêmes, est-ce pour limiter leur propre liberté ? 


  5. Quels sont les dangers d’un excès d’autorité ?  


  6. Ce que l’on appelle crise d’autorité n’est-elle pas plus largement une crise de la représentation ? Une crise de confiance ? Le grand débat qui s’ouvre en ce moment peut-il être un remède à cette crise ? 


  7. A force de crises politiques, à force de voir la représentation populaire s’essouffler, les institutions sont-elles en danger


  8. Sommes nous dans une mutation de la notion d’autorité ? Ne faudrait-il pas renouer avec une meilleure compréhension de la tradition et de notre héritage


  9. Quel est le rapport entre autorité et socialisation ?  Comment l’autorité peut-elle être la condition de notre capacité à vivre en paix avec les autres ? 

     

  10. Même si, depuis Mai 68, l’autorité est souvent vue comme une forme de domination, la préservation d’une certaine cohésion sociale nécessite la recherche de nouvelles formes de légitimité.

     

A la veille des vacances de Noël, notre nouveau proviseur acceptait de répondre à mes questions. Si vous écouté notre dernière émission et avez trouvé la séquence trop courte, voilà de quoi vous rattraper avec une version longue de cet entretien qui a porté sur les grands dossiers du lycée.

Crédit photo : Républicain Lorrain